Les Particules
RECHERCHER

(im)Postures (article)

Distribution :

Mise en scène et jeu : Marie Rouge
Réalisation des pastilles vidéo : Jeanne Basset
Installation/scénographie : Catherine Demeure

Tiens-toi bien ! Tiens-toi droit ! Tenir tête. Tenir un rôle. Du social à l’intime, nos postures racontent notre rapport au monde, aux autres et à nous-même.

(im)Postures explore ces positions naturelles ou artificielles, construites ou spontanées, questionne ce corps porteur de signes, de compréhension des relations humaines.

La création se compose d’une installation-vidéo dans laquelle le spectateur déambule et est mis face à des corps, des lieux, des objets, lui-même…

A l’intérieur de cette installation surgissent de vrais corps pour des rendez-vous/performances d'(im)posteur(s) à géométrie variable.

Dossier complet : ICI

« Posture »
1- Attitude, situation où se tient le corps; manière dont on tient son corps, sa tête, ses bras, ses jambes, etc.
2- (Figuré) État où est quelqu’un par rapport à sa situation morale ou sociale, à son crédit.
3- Comportement, conduite.
4- (Figuré) (Par extension) Jeu de rôle qu’implique la vie publique et politique.

« Im »
Préfixe privatif servant à former les antonymes d’adjectifs, plus rarement de substantifs.

« Imposture »
1- Acte, parole qui tend à t

romper autrui dans le but d’en tirer profit.2- Mirage, illusion.
3- Attitude de celui qui cherche à tromper autrui sur sa propre personne, sur son caractère.

 

 

Premières images lors du laboratoire au Théâtre Astrée – Villeurbanne – en février 2016.

(im)Postures – dans les regard des autres

Comme premier volet de cette recherche, nous avons réalisé des «pastilles» vidéos dans l’espace public.
Que nous empêchons nous de faire dans l’espace public, par peur du regard des autres, par assimilation de règles implicites de conduite en collectivité ?
Quelles sont nos auto-censures : « je ne le fais pas mais personne d’autre que moi ne m’en empêche » ?
Ces actions sont différentes pour chacun, nous ne nous mettons pas les mêmes limites, nous n’avons pas tous la même pudeur.
Ces pastilles sont des mises en lumière de petits décalages qui questionnent le fonctionnement d’individus dans le collectif et le regard du collectif sur l’individu.